LE STRESS AU TRAVAIL

• Selon L’INRS, plus de 20% des Européens estiment que leur santé est affectée par des problèmes de stress au travail.

On parle de stress au travail quand une personne ressent un déséquilibre entre ce qu’on lui demande de faire dans le cadre professionnel et les ressources dont elle dispose pour y répondre.

Le stress au travail n’est pas obligatoirement le révélateur de fragilités individuelles mais plus souvent la manifestation de dysfonctionnements plus généraux dans l’entreprise.


Parmi les principaux facteurs de stress au travail, les salariés mettent en avant :

  • - la nécessité de devoir fréquemment interrompre une tache pour en commencer une autre (pour 60% des salariés)
  • - Le manque de temps pour faire son travail (pour 55% des salariés)
  • - Le travail dans l’urgence, devoir toujours ou souvent se dépêcher (pour 50% des salariés)

Chez les cadres, l’étude “Baromètre Stress Vague“ (*) menée pour la CFECGC montre que :

  • - 69% considèrent que leur charge de travail a augmenté, avec un temps pour l’accomplir insuffisant pour 69%
  • - 67% se déclarent tendus ou crispés à cause de leur travail
  • - 71% considèrent que le stress au travail n’est pas ou mal pris en compte par leur employeur

(*) Etude OpinionWay du 20 au 26 septembre 2012 réalisée auprès de 1000 cadres


• Les effets du stress au travail affectent non seulement la santé des salariés mais aussi la productivité des organisations (entreprises et collectivités)

Pour les employeurs, les conséquences du stress au travail sont multiples:

  • - Augmentation de l’absentéisme et du turn-over
  • - Démotivation, Baisse de créativité
  • - Diminution de la productivité et de la qualité
  • - Dégradation du climat social, mauvaise ambiance de travail
  • - Atteintes à l’image de l’entreprise ou l’institution

Le stress au travail doit donc devenir une préoccupation des employeurs au titre de la prévention des risques professionnels.

Sans la mise en œuvre d’une véritable politique de prévention, le stress au travail coûte cher à l’entreprise, mais également à la collectivité et à la société en général.

La prévention du stress au travail consiste à :

  • - Adapter les ressources de l’entreprise ou de la collectivité au travail demandé aux salariés
  • - Organiser le travail pour le rendre stimulant
  • - Définir clairement les rôles et les responsabilités de chacun
  • - Faire participer les salariés aux actions de changement qui affecteront leur travail
  • - Améliorer la communication interne et réduire les incertitudes
  • - Faciliter les échanges et le dialogue social

• La méthode TRAPEC contribue à la prévention du stress au travail en permettant :

  • - D’accéder immédiatement à toutes les informations (papier ou numérique) dans une équipe
  • - D’éliminer les pertes de temps liés à l’organisation du classement
  • - De définir qui garde quoi et qui fait quoi
  • - De parler un même langage
  • - De construire et de partager une logique commune d’organisation au sein d’une équipe
  • - De ne rien oublier, même en période de surcharge de l’activité
  • - D’avoir la certitude d’agir toujours au bon moment
  • - De contrôler la répartition et la planification des taches
  • - De hiérarchiser en permanence ses taches, ses priorités
  • - D’élargir la vision globale de chacun
  • - De mieux communiquer
  • - D’améliorer la cohésion d’une équipe
  • - En définitive, d’être plus serein…